Investir à New York

Aujourd'hui beaucoup considèrent que la Grosse Pomme est une référence internationale, le lieu idéal où investir et faire fructifier ses revenus. Toutefois, pour pouvoir investir à New York, en particulier si on veut investir dans l'immobilier, il faut avant tout avoir une vision globale de l'urbanisme particulier de la ville. L'étape suivante consistera donc à connaitre les prérogatives des différents arrondissements pour ensuite s'adresser à une agence spécialisée. De plus en plus les investissements sont faits à distance, c'est-à-dire par l'intermédiaire des puissants moyens informatiques dont dispose la société contemporaine. De plus en plus souvent la recherche de la meilleure occasion se fait sur Skype, et converge vers les zones les mieux cotées sur le web.

Le rôle de l'agence immobilière

Achat et location se font toutes, exclusivement, par l'intermédiaire des agences agréées par le Gouvernement Fédéral. Ces dernières ont un accès direct à une base de données constamment contrôlée par la commune, une sorte d'archive virtuelle des biens immobiliers présents sur le marché, et suggèrent les solutions qui répondent le mieux aux besoins des habitants et entrepreneurs étrangers.

Achat et déclaration des revenus

À New York le droit de propriété est constaté par la délivrance d'un titre, appelé Title, c'est-à-dire un document dont le seul but est d'attester la propriété. Il est remis au moment de la signature de l'acte, Closing, et éventuellement joint à une ultérieure documentation concernant architecture, plans ou éventuel règlement de copropriété (s'il s'agit d'un condominium). Les opérations immobilières peuvent être réalisées aussi bien par les américains que par des étrangers, il est toutefois indispensable de savoir qu'il est impossible pour les évadés fiscaux d'acheter certains biens. Dans ce cas en effet la déclaration de revenus est expressément demandée.

Urbanisme

New York comprend cinq arrondissements, Manhattan, Brooklyn, Queens, Bronxs et Staten Island. Une fois déterminée la particularité de chacun des quartiers il sera possible de définir ses propres attentes, en conciliant l'aspect économique et les besoins. Voici une brève description des quartiers les plus en vue :
  1. Manhattan
    • Upper west / east side: ils s'étendent respectivement le long des côtés est et ouest de Central Park, habités surtout par de jeunes familles aisées et des retraités des professions libérales. Alors que le premier est délimité par Riverside Park et le fleuve Hudson, avec des immeubles luxueux alternant avec des rangées de gratte-ciels, le deuxième se distingue par ses élégantes maisons en brownstone.
    • Lower west / east side: tous deux très vivants culturellement, à l'avant-garde, radicaux et individualistes à la fois, ils se différencient essentiellement par le type d'établissements et l'architecture des immeubles, tous très cotés. Ici la mode hipster, rocker et punk se mélange à l'élégance de la classe supérieure.
    • Midtown / Times Square: le cœur de Manhattan, celui que la majorité des touristes veut visiter, et que l'on voit régulièrement dans les films américains. Broadway, panneaux publicitaires géants, gratte-ciels mythiques, taxis et foules pressées : rien d'autre n'est comparable dans le reste de la ville.
  2. Brooklyn

    Le district new-yorkais le plus animé. Avec ses immeubles neufs, ses bars et restaurants, ses parcs, c'est l'endroit idéal pour ouvrir une boutique, un atelier, une maison de disques ou un laboratoire photographique.

  3. Queens

    C'est le plus hétérogène du point de vue ethnique. Voies surélevées, maisons populaires et lignes ferroviaires rendent le quartier plus gris que le reste de la ville, toutefois la construction de nouveaux gratte-ciels ces dernières années a accru notablement la popularité du quartier.